Accéder au contenu principal

[Prospective] Lyon, des nouvelles de 2022

Lyon, 25 octobre 2022. En revenant sur les dix dernières années, je me rends compte d’une indéniable évolution des choses. Voici des nouvelles de Lyon dans un futur proche.

Ma vision du futur s’est assagie. Pour avoir assisté à de nombreux salons, HCE2019, Experiences18, Vivatech, SiDO…je savais pertinemment que le futur était à portée de main. J’ai pu voir qu’il se préparait tous les jours autour de nous.

Il ya quelques années, je lisais un article de BFM. D’après les prévisions de l’Ined, le classement des pays les plus peuplés du monde devrait complètement changer d’ici 30 ans. Et c’était vrai. Le monde a changé et il fallait s’adapter.

Il y a 11 ans, il m’était difficile de me projeter à long terme et de savoir quel visage aura réellement la ville de Lyon à ce moment-là. Et la ville Lumière a bien changé.

J’avais lu que Lyon connaîtra le climat de Madrid. Parallèlement à cette prévision digne des récits d’anticipation, mais pourtant bien réelle, je me souviens encore du fameux épisode caniculaire de cet été 2019 qui avait sévi dans toute la France.

La technologie fait intrinsèquement partie de notre quotidien. Alors afin de lutter contre les chaleurs urbaines, la ville de Lyon a déployé de grands moyens : végétalisation, architecture bioclimatique, maîtrise de l’air chaud, dôme qui recouvre la ville en cas de forte canicule, drone brumisateur, intelligence artificielle qui régule la température des trottoirs, bancs publics auto-refrigerants, …Lyon fait partie de ces smart City où il fait bon vivre et où la technologie est au service de l’homme.

En 2019, je me souviens du Festival Lumière. L’événement où de simples inconnus côtoyaient les plus grandes stars. Quelques bribes de conversations me viennent à l’esprit. Jane Fonda, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola… Une belle époque. 30 ans après, les choses ont incontestablement évolué. Désormais, le festival se vit en mode 2.0. Écrans 8K, avatars et robot ont investi l’événement. Non, je ne vous parle pas du CES ou de l’IFA. Même Thierry Fremeaux n’y revient pas ! Afin de lutter la pollution, les déplacements sont en effet limités. A l’époque, les festivaliers et les lyonnais avaient la chance de pouvoir côtoyer les plus grands. Aujourd’hui, en 2050, on se contente d’avatars et d’hologrammes 3D.

En 2030, le monde a bien changé. La notion même du temps a évolué et j’observe avec le monde connecté que nous faisons plusieurs choses en même temps. Cette nouvelle combinaison des possibilités du numérique et de la réalité physique est un nouveau paradoxe avec lequel il faut cohabiter mais envers lequel il nous faut conserver un regard critique.

L’idée même du temps linéaire change considérablement inexorablement vers un temps circulaire, multiple et nous amène à changer aussi.

Ce qui me frappe aujourd’hui, c’est que l’idée d’une monnaie totalement numérique nous paraissait si futuriste il y’a quelques années. Si le Bitcoin a été le premier projet de cryptomonnaie à s’être réellement concrétisé, en 2050, la monnaie est numérique depuis longtemps. La nouvelle génération n’a pas connu l’argent liquide. Tatouages connectés, smartphone… tous les moyens de paiement sont multiples.

Tout ce que nous faisons est connecté, et c’est une réalité qu’il faut accepter au détriment de la vie privée.

A l’époque, en 2019, j’avais introduit une assistant vocal Alexa. Depuis, une myriade de chatbot a envahi les deux étages de la maison. Données, murs dotés de capteurs, j’ai laissé l’intelligence artificielle pénétrer au sein de mon domicile.

Ce vendredi 25 octobre 2022, mon IA de maintenance préventive m’a prédit une fuite de mes WC dans 3 mois et demi. Je la remercie bien car ça me laisse le temps de trouver un robot plombier d’ici là. Voici un exemple plutôt convaincant de l’usage de l’IA à titre personnel.

J’ai même un robot qui fait des raclettes. On en parlait à l’époque mais ce type de robot s’est démocratisé. Il s’en vend à la pelle chez Lidl.

J’ai opté pour un lave linge intelligent. Je n’ai plus le temps de trier le linge sale. Une application choisit pour moi le programme de lavage du lave-linge, en prenant juste un cliché de mon linge sale. Le summum… j’ai honte de moi.

Voilà un aperçu de mon quotidien en 2022. Et vous, comment est le votre ?

Crédit photo : Mallys_

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :