Tech - Objets connectés

Rango une solution lyonnaise de réalité augmentée au service des malvoyants

Parce qu’il est compliqué pour une personne malvoyante de se déplacer en extérieur, la startup lyonnaise GoSense a développé Rango : une innovation qui signale, par un son 3D spatialisé, la présence d’obstacles.

Rango aide les malvoyants à se déplacer en sécurité

Pour les plus de 210 000 personnes non voyantes en France, se déplacer en milieu urbain est plus que périlleux. Invasion de trottinettes électriques sur les trottoirs, obstacles en tous genres… se déplacer en tant qu’aveugle peut être une source de stress et parfois synonyme de chutes.

Pour leur faciliter la mobilité, la startup a conçu deux outils. Le premier, dénommé « Rango » est un boitier électronique intelligent unique au monde, basé sur des capteurs et une technologie de réalité augmentée (VR).

Cette innovation brevetée est constituée de Rango, un petit boîtier électronique intelligent qui est connecté en Bluetooth au smartphone de l’utilisateur et à son application mobile dédiée. Rango se fixe sur tout type de cannes blanches.

Ce dispositif qui s’adapte sur toutes les cannes est accompagné d’un second appelé « Noor », constitué d’écouteurs qui n’obstruent pas le canal auditif et qui permettent de mieux entendre les sons émis par « Rango », sans se couper des bruits environnants.

Anticiper le danger avec Rango

Doté d’un système de détection révolutionnaire par ultrason qui protège tout le corps, Rango détecte les obstacles présents sur le chemin de l’utilisateur (jusqu’à 2m50), et l’alerte uniquement s’ils constituent un danger sur le parcours, c’est-à-dire s’il y a un risque de collision.

Fixé sur une canne blanche traditionnelle, Rango permet à son utilisateur de percevoir et d’éviter les obstacles qu’il croise. Combiné aux écouteurs externes à l’oreille également conçus par GoSense, Rango alerte uniquement l’utilisateur quand un obstacle se présente devant lui, par un retour sonore en trois dimensions.

Se repérer dans l’espace

En cas d’obstacle avéré, Rango génère un son en 3D (à gauche, au centre, ou à droite…) permettant de localiser et d’éviter l’obstacle.

Une nouvelle version Bluetooth des écouteurs Noor est prévue pour le second semestre 2021. Cette nouvelle version embarquera des capteurs inertiels afin d’offrir une expérience sonore 3D inédite.

Simple d’utilisation

Pour appréhender et adopter Rango, c’est facile et accessible à tout âge. Après avoir « clipsé » Rango sur la poignée de sa canne blanche et l’avoir « appairé » en Bluetooth au smartphone, il suffit d’appuyer sur le bouton de démarrage du produit et de lancer l’application dédiée (iOS & Android) pour l’utiliser.

La prise en main se fait alors très rapidement, il suffit de
• Se positionner par exemple devant un poteau et avancer en balayant avec sa canne.
• Lorsque l’obstacle est loin, le son est lent et grave avec de la résonnance. Plus on s’en approche,
plus le son devient aigu, s’accélère et devient net (sans résonnance).
• Grace au retour sonore 3D, l’utilisateur arrive alors à distinguer la position de l’obstacle pour le
contourner facilement, le poteau n’est plus un danger.

Rango dispose de fonctionnalités additionnelles comme indiquer à tout moment leur localisation lors de leurs déplacements, et en leur donnant accès en temps réel à l’horaire d’un transport en commun lorsque l’utilisateur se trouve à proximité de l’arrêt.

Compatible avec toutes les cannes, Rango est ultra léger (107g). Et il n’a besoin d’être rechargé qu’une à deux fois par semaine. Le boitier résiste à la pluie.

En 2020, Rango bénéficie d’un remboursement de 75% du prix du produit, en France par les MDPH – maisons départementales des personnes handicapées.

Laisser un commentaire