1 00 4 min 2 mois 221

Focus sur la startup Odaptos et son intelligence artificielle de compréhension des émotions humaines.

Présentez-vous ainsi que votre parcours


Cofondateur de la start-up Odaptos, Maximilien est titulaire d’une licence en Infographie ainsi que d’un Master en Design et communication visuelle de la Sorbonne. Il est un spécialiste des métiers du multimédia interactif. Au cours de ses études, il a notamment travaillé comme designer chez Appart’City. En 2017, il rejoint Orange en alternance en tant que Brand Manager Assistant et en parallèle, il est UX/UI Designer dans l’agence de communication propre au master Multimédia Sorbonne Production. Il travaille actuellement sur les processus de Data Driven et de Design Thinking propre à Odaptos.
 

Présentez votre entreprise en quelques mots


Odaptos est une start-up spécialisée dans l’affective computing. Nous concevons et commercialisons un produit SaaS permettant de réaliser des tests utilisateurs basés sur la détection des émotions et des sentiments de la personne.
 

Comment décririez-vous votre entreprise ?


Odaptos est un facilitateur dans la vie des designers et dans les projets digitaux.
Notre solution vise à améliorer l’expérience utilisateur sur le web et permettre à tous les acteurs de pouvoir perfectionner, dans un premier temps, leurs sites web, et plus tard leurs services plus globalement.
Nous cherchons donc à faire adopter une nouvelle méthodologie aux UX designers avertis, et nous proposons un accompagnement aux entreprises ne possédant pas les ressources pour s’offrir des prestations d’UX designer qui, nous le savons, s’avèrent coûteuses.
 

Pourquoi ce choix de produit / service ?


Notre ambition à travers ce projet revêt plusieurs facettes. En effet, de par notre formation, nos expériences, nous sommes profondément attachés à notre métier d’UX designer. Nous souhaitons donc proposer un outil permettant d’améliorer et de rendre plus performant nos méthodes de travail. De ce postulat, nous nous sommes posé la question de comment rendre plus performantes les méthodologies de tests utilisateurs existantes grâce à la technologie, d’automatiser sans remplacer, de faire évoluer sans supprimer. Une des craintes, lorsque nous évoquons l’intelligence artificielle, provient de la dévalorisation de l’humain par la machine. Dans notre cas, la machine vient en aide à l’humain. Nous plaçons l’humain au centre, car sans une personne conduisant notre entretien, nous pensons que la personne interviewée ne parviendra pas à faire ressortir ses émotions, que face à une machine, nous réagissons comme une machine.
 

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure start-up ?


Ce qui importe le plus provient de la capacité de résilience face aux différents challenges que va rencontrer l’entrepreneur sur le parcours de son entreprise.
 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre start-up ?


Soit le plus ouvert possible aux rencontres, au partenariat, au réseau il y a beaucoup à apprendre autour de nous.
Ce n’est pas l’idée qui importe le plus, c’est la manière dont elle est exécutée.
Écouter les conseils et être attentif aux expériences d’autrui tout en se faisant confiance et en gardant sa ligne directrice.
 

Le CES en trois mots ?


L’épicentre de la tech dans le monde.

One thought on “#CES2023 Interview de Maximilien Joannides CEO Odaptos

Laisser un commentaire