Blog

Chronique livre : « Sœurs » l’un des meilleurs thrillers de Bernard Minier

Aujourd’hui, je vous propose une chronique du livre Soeurs de Bernard Minier. Et le moins qu’on puisse dire, le roman vous tient en haleine du début à la fin. C’est un coup de cœur.

Le résumé

L’auteur confirme ses talents et conforte sa place de 2ème dans mon top 10 des mes auteurs préféré. C’est un excellent thriller, qui nous retourne bien le cerveau ! On a beau camper sur ses positions, être persuadé de tenir le tueur, il y a toujours ce petit doute qui persiste jusqu’à la dernière page. Une nouvelle enquête de Martin Servaz qui nous tient en haleine de 1993 à 2018.

Ce roman, dont vous pourrez retrouver le résumé ci-dessous, se déroule sur vingt-cinq ans. Oui ça peut paraître long, mais une élipse temporelle nous fait passer de 1993 à 2018 en tournant seulement une page.

Mai 1993. Deux sœurs sont retrouvées mortes en bordure de Garonne, vêtues de robes de communiantes, elles se font face.
Le jeune Martin Servaz, qui vient d’intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s’intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.
Les deux sœurs n’étaient-elles pas ses fans ? L’un de ses plus grands succès ne s’appelle t-il pas La communiante ? L’affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime t-il, une pièce manque, une pièce essentielle.
Février 2018. Par une nuit glaciale, l’écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée… elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l’affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu’à l’obsession.
Une épouse, deux sœurs, trois communiantes… et si l’enquête de 1993 s’était trompée de coupable ?
Pour Servaz, le passé, en ressurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l’encre noire.

C’est un très bon polar, je l’ai avalé un en temps record. L’enquête est entraînante, avec son lot de suspens, des rebondissements et des révélations. Un rythme excellent. La grande place des réseaux sociaux qui laissent un semblant de proximité entre personnes publiques et personnes anonymes peut virer à l’obsession pour ces dernières face aux premières.

Sœurs » est le numéro 5 des aventures de Martin Servaz, un inspecteur pas comme les autres. Je ne saurai que vous conseiller de lire les opus précèdents car en ce qui me concerne c’était mon troisième Minier.

J’ai découvert un personnage fort bien construit psychologiquement et qui a de l’épaisseur. Tout commence donc en 1993 par le meurtre ritualisé de deux sœurs Alice 20 ans et Ambre 21 ans. Ce sera la première enquête de Martin Servaz et déjà il s’intéresse à Erik Lang un auteur de romans policiers.

En 2018 la femme d’Erik Lang est retrouvée morte dans d’horribles circonstances alors commence une seconde enquête qui ne sera pas s’en avoir de lien avec la première. Cette distance dans la temporalité nous donne à la fois une meilleure compréhension de l’intrigue mais aussi le plaisir de découvrir un Martin Servaz débutant et attachant, voire le jeune flic idéaliste qu’il était se transformer en flic usé qui ne s’embarrasse pas de la hiérarchie était jubilatoire.

L’intrigue est bien trouvée, les rebondissements nombreux et le rythme fluide, un excellent thriller même si je lui ai trouvé quelques petits défauts de crédibilité et de tournures un peu longues et alambiquées.

Jusqu’à la toute fin, je n’ai rien vu venir et c’est déjà un bon point, l’auteur nous trimbale de fausses bonnes pistes en sombres traquenards et nous découvrons au fil des pages la complexité d’un tueur diabolique.

Tout le côté traitant de l’écriture était passionnant , le rapport d’un auteur et de ses fans à l’heure des réseaux sociaux, l’influence que peut avoir un livre à la fois sur son auteur et sur ses fans , bref de quoi réfléchir et se poser des questions. J’ai beaucoup aimé l’effet « inception » : quand un écrivain raconte un écrivain…

Bernard Minier s’installe encore et s’affirme au Panthéon du thriller à la française. Bonne lecture.

À propos Mallys

Je m'intéresse de près aux nouvelles technologies et aux mutations digitales. Je défends l'idée que plusieurs futurs sont possibles et qu'il est urgent de remettre de l'humain dans la technologie. Blogueuse à mes heures perdues. « L'information est l'oxygène des temps modernes »

%d blogueurs aiment cette page :