Accéder au contenu principal

L’inventeur du Web lance une action mondiale contre les dérives d’internet

Alors que l’internet célèbre son trentième anniversaire, son créateur mobilise les gouvernements et les géants de la high-tech pour mettre fin aux dérives qui souillent l’esprit de liberté de son invention.

L’inventeur du Web regrette la manière dont celui-ci est utilisé

Aujourd’hui, la moitié de la population mondiale a accès au Web. Trente ans plus tard, il est difficile d’imaginer comment était la vie avant Internet.

L’inventeur du World Wide Web, Tim Berners-Lee, a annoncé une initiative mondiale contre les dérives d’internet soutenue par des groupes tels Microsoft, Google et des gouvernements comme la France et l’Allemagne.

Plus de 150 organisations incluant aussi Facebook ou le moteur de recherche DuckDuckGo, des milliers de personnes privées ont rejoint ce plan d’action qui vise « à stopper les abus croissants sur le net », explique la fondation du Britannique dans un communiqué diffusé à Berlin, à l’occasion d’un Forum sur la gouvernance d’internet.

Une action similaire à celle menée par Amnesty International, dénonçant le mode de fonctionnement des principaux acteurs du net.

Construire un meilleur internet

Il s’agit « d’une feuille de route pour construire un meilleur internet », estime Tim Berners-Lee cité dans le communiqué.

« Les gouvernements doivent renforcer les lois et la régulation du monde numérique. Les groupes doivent faire plus pour garantir que la recherche des bénéfices ne se fasse pas aux dépens des droits de l’homme et de la démocratie », énonce-t-il.
Et les citoyens doivent protéger leurs données et « encourager les conversations en ligne équilibrées », ajoute-t-il, en référence au harcèlement sur le net.
Naissance du Web en 1989

En 1989, M. Berners-Lee avait imaginé un « système de gestion décentralisée de l’information », devenu l’acte de naissance du Web, à l’époque où il travaillait au Centre de calculs du Cern près de Genève.

Il était chargé de l’annuaire interne du Cern, mais, en marge de son activité, il cherchait à permettre aux milliers de scientifiques dans le monde de partager à distance leurs recherches sur les travaux de l’organisation.

Trente ans après son invention, M. Berners-Lee a mis en place un « contrat pour le Web » destiné à assurer la véracité de l’information sur internet. Il a aussi créé une plateforme de développement baptisée « Solid » visant à permettre aux utilisateurs de contrôler leurs données.

Source AFP RelaxNews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :