Accéder au contenu principal

#FDL2019 J-1 avant le lancement officiel de la Fête des Lumières à Lyon

Quelque 65 créations sur une trentaine de sites emblématiques de Lyon illuminés: la Fête des lumières, de jeudi à dimanche, se veut « plus belle » que jamais mais elle débute aussi, sous haute sécurité, en pleine grève nationale.

La Fête des lumières 2019 sera « la plus belle jamais proposée », a assuré le maire de Lyon Gérard Collomb, rappelant que l’événement avait attiré l’an dernier 1,8 million de visiteurs. Sans pouvoir anticiper la répercussion de la grève des transports sur le nombre de touristes présents cette année.

Pour cette édition, les conditions de sécurisation « sont relativement difficiles » avec la mobilisation du 5 décembre, et peut-être des jours suivants, les manifestations, un nouvel épisode des « gilets jaunes » et un contexte terroriste toujours présent, a-t-il reconnu.

C’est pourquoi ces quatre jours sont placés sous haute surveillance: périmètres des festivités cadenassés, accès des sites sécurisés avec fouilles des sacs, palpations et contrôles d’identité aléatoires, dispositifs anti-voitures-béliers, brigade anti-drones et plus de 1.200 forces de l’ordre mobilisées pour l’occasion. Plusieurs zones seront également strictement interdites à la circulation automobile, aux deux-roues motorisés, aux vélos et trottinettes de 18H00 à minuit.

Mais ce rendez-vous annuel est d’abord et avant tout une grande fête, dont quelques mises en lumière spectaculaires ont été dévoilées en avant-première mercredi soir.

La place des Terreaux rénovée accueillera ainsi les « Allumeurs d’image » qui enchanteront les façades du musée des Beaux-Arts et de l’Hôtel de Ville avec un spectacle poétique. La cour de la mairie se transformera elle en un univers aquatique vert et bleu.

Dans le Vieux-Lyon, les spectateurs découvriront sur la façade de la cathédrale Saint-Jean des tableaux lumineux retraçant l’histoire du monde de son origine aux temps modernes.

Une fresque monumentale de l’artiste CozTen se déploiera pour la première fois sur toute la colline de Fourvière avec une famille de géants s’amusant à cueillir des nuages pour arroser des plantes victimes de la sécheresse.

Echo également au réchauffement climatique, la place Bellecour se parera de vert et d’herbes géantes lumineuses, devenant une superbe prairie éphémère.

Nature en majesté aussi, au parc de la Tête d’or avec des primates de lumière juchés dans les arbres qui se penchent pour observer la foule tandis que toute la richesse de la biodiversité sera projetée sur des totems et une immense planète.

Dimanche, une retraite aux flambeaux est prévue ainsi que, si la météo le permet, le déploiement sur la Saône de 20.000 bougies flottantes dans de petites embarcations de papier portant les messages de spectateurs.

Les Lyonnais sont eux invités à disposer les traditionnels lumignons sur les rebords de leurs fenêtres.

Source AFP RelaxNews

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :