Tech - Objets connectés

Des lunettes vont bientôt détecter si vous procrastinez en télétravaillant

Le développement massif du télétravail offre de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients pour les managers du monde entier qui doivent gérer à distance des employés, parfois dissipés.

Des lunettes anti procrastination

C’est pour cela que la start-up canadienne Auctify a développé des lunettes “anti-procrastination”, censées booster la productivité de celui qui les porte.

Pour contrer la procrastination, les chercheurs d’Auctify ont intégré une caméra, un microphone ainsi que de nombreux micro-capteurs dans la monture des lunettes “Specs” pour être averti de tout écart d’attention et de productivité.

Les données collectées par ces lunettes, dont les verres peuvent être adaptés à la vue de tous, sont envoyées sur une application dédiée Auctify Specs. Tout comme les lunettes “Specs”, l’application est entièrement personnalisable pour mieux cerner les paramètres qui influent sur votre productivité.

Fini les distractions

Ainsi, si comme des millions d’Américains vous surfez sur Internet ou regardez le catalogue de Netflix pendant vos réunions de travail sur Zoom, l’application pourra vous le notifier immédiatement. Si votre activité professionnelle vous oblige à consulter des sites ou applications que certains pourraient juger distrayantes, libre à vous de l’indiquer dans les paramètres d’Auctify Specs.

Alors qu’Amazon a récemment annoncé le lancement de son bracelet connecté, l’application d’Auctify Specs permettra également à ses utilisateurs de garder un oeil sur leur santé physique et mentale.

Tarif et disponibilité

Bien qu’Auctify ait déjà réussi à lever près de 30.000 euros pour le projet, les télétravailleurs enclins à la procrastination devront attendre jusqu’en janvier 2021 pour obtenir les lunettes Specs. Cette nouvelle productivité aura également un coût élevé : comptez 211 euros la paire.

Source AFP

22 thoughts on “Des lunettes vont bientôt détecter si vous procrastinez en télétravaillant

  1. Excellent ou pas ! Déjà qu’on est traqués par les reunions qui ne servent à rien. En france le télétravail ce n’est pas une norme. Mesurer la productivité d’un salarié est impossible à distance alors autant privilégier le présentiel.

  2. OMG ! Big brother s’invite dans les entreprises. Et on fait comment lorsqu’on veut aller au petit coin ? 😅

  3. Je reste sceptique sur l’utilisation de ces lunettes. La confiance entre le manager et les collaborateurs doit être réciproque. A voir.

  4. La généralisation du télétravail rimera-t-elle avec surveillance à distance des salariés ? les employeurs ont pu être tentés, sous prétexte de visioconférence ou d’appel téléphonique, de vérifier la présence des salariés derrière leurs ordinateurs. Il existe d’ailleurs des logiciels capables d’espionner l’activité des postes de travail. Est-ce légal de s’assurer que leurs employés restent productifs à travers des dispositifs telles quelles ces lunettes connectées ? Je me pose la question .

  5. Bah dis donc ! Quelle idée ! Pour moi, télétravail = confiance en l’employé. Je trouve ça dommage de créé des produits de ce genre… En tout cas, pas de ces lunettes chez mes employés !

  6. coucou

    je pense que c est pas possible en France (quoi que) mais bon l’idée est hallucinante !
    En plus on travaille plus quand on est en télétravail que quand on est dans les bureaux donc c’est abusé je trouve

    bises

  7. Coucou,

    Alors c’est une bonne chose, oui et non.
    L’idée en soit est bonne, à condition que ça reste contrôlée et à la discrétion de la personne qui l’utilise.
    Il ne faudrait pas que ce soit un moment pour les employeurs de fliquer davantage leurs salariés.
    Après, pour être sur ordi toute la journée, c’est bien de pouvoir avoir un rappel si on s’égare dans les méandres d’internet.

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

  8. Hello ! Un outil de contrôle supplémentaire qui pourrait être détourné dans une volonté de recherche de productivité maximum par des employeurs, si ils avaient accès en direct à ce genre de données…méfiance😻 Ce n’est pas le chemin qui devrait être surveillé mais le but :les résultats….

  9. Je trouve que ça risque de mener à une surveillance accrue des salariés par l’employeur. Mais en même temps, je pense qu’il y a aussi beaucoup de gens qui profitent du télétravail pour procrastiner. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles beaucoup d’entreprises n’y ont pas souvent recours …

  10. La productivité est difficilement mesurable mais ils ont d’autres moyens de nous pister comme l’heure de connexion. En france le télétravail peine à s’imposer contrairement aux 🇺🇸

  11. Pour pousser plus loin le vice, imagines une paire de lunettes qui t’envoie également une décharge électrique pour te maintenir éveillée 😎

  12. Je suis d’accord avec toi. On a tendance à être plus productive en télétravail, c’est pour ça qu’ils ont instauré le droit à la déconnexion.

  13. Article très intéressant, cependant je ne pense pas que ce soit une bonne idée cette nouvelle technologie. En effet cela peut avoir du positif mais surtout du négatif. A mon sens cela ruinerait probablement la relation de confiance mise entre l’employeur et l’employé, et cela ne donnerait pas l’envie aux employés de travailler autant qu’ils ne le faisaient déjà. Pour ma part déjà que les logiciels fournis par les entreprises en télétravail sont tracés et que les employés ont accès aux horaires de connexion, si on rajoute cela, la motivation diminuera fortement… Sans compter qu’il faudra bien que ces lunettes soient connectées à des logiciels pour analyser les données fournis par les capteurs, et comme les lunettes seront forcément proches du cerveau, et donc d’émettre des ondes qui augmenteraient le risque d’avoir un impact négatif et non négligeable sur la santé à plus ou moins long terme….

Laisser un commentaire