Cinéma - Séries

Confinement : Quel avenir pour le cinéma ?

Autour du monde, l’épidémie du coronavirus Covid-19 affecte tous les secteurs de notre société. Le monde de la culture, et celui du cinéma n’est bien sûr pas épargné.

L’industrie du cinéma navigue à vue pour tenter de traverser une crise économique sans précédent. Ce bouleversement survient dans un contexte de mutation des habitudes de consommation des films déjà à l’œuvre dans nos sociétés.

L’accessibilité des films est une question qui passionne les débats depuis que les plateformes SVOD se sont invitées dans nos foyers. Aujourd’hui, alors que la crise sanitaire plonge le monde entier dans une profonde inquiétude, le besoin d’évasion par la fiction n’a jamais été autant vital et la place qu’occupent les services de streaming dans nos vies est plus que jamais d’actualité.

A ce jour, Netflix leader mondial du streaming vidéo fait état d’un bénéfice net de 709 millions de dollars et la semaine dernière, la capitalisation boursière du groupe a dépassé les 190 milliards de dollars. Un niveau jamais atteint depuis l’entrée Wall Stream, en 2002.

En ce temps de confinement, les programmes vont bon train. Dès l’annonce du confinement de nombreuses institutions culturelles se sont mobilisées afin d’ouvrir leur catalogue au plus grand nombre.

En un clin d’œil les offres se sont multipliées, dessinant un incroyable paysage numérique.

Vertige du choix face à la démesure et à la dématérialisation massive du monde derrière nos terminaux intelligents. Comme bien souvent, c’est malheureusement aux gros poissons que profite l’aubaine.

Je suis convaincue de l’importance du rôle prescripteur que nous avons à jouer. Parler uniquement de Netflix ou Disney+ reviendrait à passer sous silence de nombreux films condamnés à errer sous les radars.

Pour tenter de remédier à ce qui ressemble au plus grand accident industriel jamais connu, le CNC a autorisé l’exploitation anticipée en VOD des films dont la sortie a été perturbée par le confinement. Dernièrement j’ai vu Le prince oublié avec Omar Sy sur Rakuten TV (en location à 5e versus 10e l’entrée au cinéma)

Une mesure exceptionnelle qui vient déroger à la chronologie des médias. L’industrie française qui, pour des raisons spécifiques liées à son système de financement, avait relativement délaissé le secteur de la VOD et de la SVOD, se retrouve aujourd’hui forcée de s’y engouffrer.

Mais ce mode de diffusion est une véritable chance pour le cinéma français qui découvre là un moyen de donner un second souffle à son système d’exploitation des films.

La VOD peut être un réel atout dans la chaîne d’exploitation de certains films. En assouplissant ponctuellement la législation, il serait possible d’optimiser l’exposition de certains films.

Les français continuent malgré tout m de se rendre dans les salles obscures. Moi la première et les salles de cinéma comme Pathé essaient d’innover (4DX…)

Cette crise est en train de modifier en profondeur nos habitudes et nos modes de consommation. Et il y a fort à parier que l’industrie tirera de ce moment tous les enseignements nécessaires à son adaptation.

Qu’en pensez-vous ?

À propos Mallys

Je m'intéresse de près aux nouvelles technologies et aux mutations digitales. Je défends l'idée que plusieurs futurs sont possibles et qu'il est urgent de remettre de l'humain dans la technologie. Blogueuse à mes heures perdues. « L'information est l'oxygène des temps modernes »

6 comments on “Confinement : Quel avenir pour le cinéma ?

  1. Ping : Confinement : Quel avenir pour le cinéma ?

  2. Agence2geek

    Très bon article. Il y a matière à réflexion en effet. Le confinement oblige à revoir notre mode de consommation. Je me demande si la VOd et le streaming ne vont pas tuer le cinéma. Se réinventer, innover ou disparaître…

    J'aime

  3. Super intéressant ! Après je me dit aussi que ça fait des semaines que nous sommes enfermés chez nous et des fois je me dit est-ce que on a pris conscience de tout ce qui nous attends dehors? Est-ce qu’on ne va pas prendre l’occasion justement de pouvoir sortir pour aller au ciné?

    Après je suis aussi d’accord avec toi. Même avant le confinement nous passions la plupart de notre temps devant Netflix ou d’autres sites streaming .. Beaucoup de questions se posent effectivement.. ! Très bon article en tout cas 😀

    J'aime

  4. Super intéressant comme article !
    C’est vrai qu’il y a encore beaucoup de questions concernant l’avenir du cinéma.
    Tout va déjà dépendre de la date de ré ouverture…
    Même si j’avoue que j’y moins souvent avec tous les streaming, j’ai hâte de pouvoir retourner dans une salle 🙂

    J'aime

  5. Coucou justement j’ai vu que d’ici quelques temps dans le 13, ils vont proposer comme dans d’autres pays des cinema plein air.. Ce serait pas mal aussi comme concept non ? Après je t’avoues que je suis contre le paiement des plateformes comme Netflix ou encore Canal +

    J'aime

  6. bonjour, comment vas tu? aller au cinéma est un plaisir que je ne pouvais plus m’offrir depuis l’été dernier à cause de mon emploi du temps bien trop chargé (je bosse 6j/7) je comptais prendre un abonnement mensuel à la salle du département voisin à la perte de mon contrat. à voir comment cela va tourner avec le covid. mais je trouve que voir un film chez soi et sur grand écran n’a pas la meme saveur. passe un bon jeudi et à bientôt!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :