Tech - Objets connectés

#Vivatech Le show commence !

Vivatech a ouvert ses portes à Paris ce jeudi 16 juin 2021. De nombreuses startups et industriels ont fait le déplacement. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont choisi de rappeler leur engagement envers une Tech plus responsable, inclusive et paritaire au travers de quelques actions fortes. Bilan de la première journée.

La Tech for good à l’honneur au Vivatech

Pour cette nouvelle édition, VivaTech met à l’honneur les innovations ayant un impact positif sur la société, l’économie, l’environnement, la santé, le travail répondant aux enjeux sociétaux et économiques actuels.

L’intelligence artificielle pour aider les médecins dans leurs décisions cliniques, le son 3D au service des mal-voyants ou encore comment prolonger la préservation des fruits et légumes grâce à une nouvelle deeptech pour lutter contre le gaspillage alimentaire…j’ai eu plusieurs coups de cœur pour de nombreuses innovations.

Cette nouvelle édition se veut un marqueur de la reprise économique au niveau européen. Et pour cause, les collaborations entre les acteurs économiques et la tech font naître de nouvelles opportunités de croissance pour les entreprises et les startups.

Bilan de la première journée

Jauge de fréquentation oblige, les allées étaient moins bondées que les années précédentes. La surface du salon a été réduite. Une opportunité pour découvrir le max d’innovation. Pensé en phygital, VivaTech ambitionne de réunir le meilleur d’un rendez-vous physique. La puissance du digital permet de renforcer les trois piliers du salon : inspirationbusiness et innovation. Contrairement aux années précédentes, il est plus facile de se déplacer entre les différents stands.

VivaTech se tient, comme chaque année, au Pavillon 1 du parc des expositions de Paris Porte de Versailles. Et accueille pas moins de 500 exposants, dans le strict respect des mesures sanitaires.

Cette année, Pepper est aux abonnés absents. Mais il sera possible de croiser de drôles de robots.

Chose faite, j’ai pu approcher de près le premier taxi aérien de Ehang. Comme expliqué sur le stand, la réglementation européenne est plus rigide qu’en Asie. Le drone taxi ce n’est pas pour tout de suite.

Par ailleurs, Vivatech a démultiplié sa présence en ligne. En effet, les conférences organisées sont diffusées sur internet. Un dispositif de networking alliant matching par la data et échanges spontanés est proposé. Et une application permet de découvrir de nombreuses innovations modélisées en 3D avec une expérience immersive.

VivaTech renforce aussi sa présence à l’international en retransmettant trois multiplex dans de grands hubs de la tech mondiale en Asie du Sud-Est, Amérique du Nord et Afrique pour favoriser la création de passerelles entre l’Europe et ces écosystèmes mondiaux.

Laisser un commentaire