Digital Detox partie 2 : On a testé le Nintendo Labo

J’avais tenté une pseudo digital detox. (Mon récit ici). Voici la suite de mes aventures 2.0. Il fallait bien s’occuper ce week-end. Alors on a testé le Nintendo Labo. Que vaut-il ? La réponse de votre reporter dévouée.

Des accessoires à monter soi-même ou en famille

Sorti il y a un moment sur la Nintendo Switch, Nintendo Labo a un postulat imparable : combiner la magie d’une console et le fun de création DIY. Je trouve le concept sympa car on met les enfants à contribution.

Vous me direz, oui on était connecté à un écran, une demi connexion… pour les besoins du test !.

Il faut savoir que les jeux en carton interagissent directement avec le jeu vidéo. Il suffit de glisser la cartouche dans le gamepad et on contemple le résultat. Mais ça va durer des heures cette histoire ? C’est un peu le but, oui. Et là je peux vous dire qu’on était en semi digital detox.

Car si les mini jeux en eux même n’ont rien de vraiment révolutionnaire, c’est véritablement le montage des éléments qui va vous prendre des heures. Mine de rien, il faut de la rigueur et s’appliquer.

Comme vous pouvez le constater, j’ai passé le week-end dans des cartons et ce n’était pas pour déménager. Et vu le nombre impressionnant de planches en carton perforé a faire, on avait de quoi s’occuper pendant des heures. Temps de construction estimé : entre 30 minutes et 2 heures de votre vie.

Un unboxing du Nintendo Labo et un tutoriel pour fabriquer diverses accessoires, et hop nous voilà lancés dans le chantier. D’abord sur la table pour finir ensuite sur le carrelage du salon.

Car, oui, il vous faudra énormément de place pour devenir des inventeurs fous.

Maman, qu’est-ce qu’on fabrique en premier ? Au choix, un mignon étui Toy-Con, une voiture téléguidée ou encore une canne à pêche. Le choix est vaste.

Pour donner naissance aux différents Toy-Con, il faut plier, plier et encore plier. Encore, et encore, et encore. Les assemblages de carton sont ingénieux. Parfois, il faudra quelques éléments comme un élastique ou des autocollants réfléchissants permettant les interactions avec le Joy-Con équipé d’un capteur infrarouge.

Chaque création dispose de ses propres mini-jeux simple et funky, à la prise-en-main immédiate.

Mon verdict

Nintendo Labo est bel et bien le trait d’union ultime entre activité manuelle et jeu-vidéo. La marque nippone allie le carton et le High tech. Un vrai casse-tête pour bien-pensant qui fustige l’écran et plébiscite les meccanos.

Nintendo ne fait pas les choses à moitié et a mis les petits plats dans les grands en annonçant une nouvelle façon de jouer à la Switch avec son Labo.

Les enfants qui sont fans de Lego ont été ravis de voir leurs créations prendre vie.

A partir de quel âge ? 7 ans. Mais tout dépendra évidemment de la débrouillardise de l’enfant. Le Nintendo Labo aident les enfants à se concentrer et améliorer la justesse de ses gestes. J’espère que cet article DIY vous a plu.

Egalement disponible en VR. J’achète et vous ?

3 réponses sur « Digital Detox partie 2 : On a testé le Nintendo Labo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

About Mallys

Je m'intéresse de près aux nouvelles technologies et aux mutations digitales. Je défends l'idée que plusieurs futurs sont possibles et qu'il est urgent de remettre de l'humain dans la technologie. "L'information est l'oxygène des temps modernes"