Tech - Objets connectés

Mon coach est…une montre connectée

Qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions. Parmi les plus populaires : ne plus procrastiner ou se remettre au sport avant l’été. Mais comment se motiver ?

Les années se suivent et se ressemblent. En 2019, la priorité des Français était de pratiquer une activité sportive… et en 2020 également ! Faire davantage de sport est le souhait n°1 de 35 % des Français pour l’année 2020 si l’on en croit la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire, qui étudie de près les priorités des Français à travers son 9 Baromètre Sport Santé réalisé avec l’IPSOS.

Comment tenir cette bonne résolution ? Pour ceux et celles qui n’ont plus la motivation d’aller en salle de sport, les montres connectés peuvent nous être d’une grande aide. En plus de nous indiquer l’heure, les SmartWatch peuvent en effet suivre nos pulsations, calculer notre masse ou encore compter nos pas. Mais toutes ces promesses ont leur revers. Explications.

Les montres connectées sont un marché très convoité. Avec l’Apple Watch, Apple est le leader du marché suivi de Fitbit, Samsung et Garmin.

Brrr brrr brrr…mon Apple Watch vibre… Rien ne lui échappe, ni mes pulsations cardiaques, ni mon poids, ni ma masse graisseuse. Et comme elle connaît l’évolution de ces différents paramètres, elle m’alerte. Black Mirror au secours.

Connectée à une application, ma nouvelle montre s’avère être un coach sportif. Virtuel certes mais efficace. Elle connait tout de mes évolutions.

Elle me coache, me motive et surveille même la qualité de mon sommeil pour m’en faire un compte-rendu au réveil. Bienvenue en 2019 !.

Vais-je tenir mes résolutions ?

On regarde l’heure plusieurs fois dans la journée, on consulte son smartphone dès le réveil et des milliers de fois… (oui enfin j’exagère…) Alors comment faire pour qu’on devienne accroc et faire que, nous, propriétaires de ces objets connectés vérifient nos pulsations cardiaques des centaines de fois par jour et les kilomètres qu’on a parcouru dès qu’on en fait dix pas ? La gamification…toujours et encore. Et cela a l’air de marcher.

Ma montre me renseigne sur mes exploits, mais elle me fait aussi savoir quand je suis légèrement en dessous de mes performances. Elle m’encourage à faire les quelques mètres supplémentaires pour être dans les moyennes que je me suis fixé.

Parfois, j’aimerais protester comme je le ferais avec un vrai coach : il fat froid, il pleut, je suis fatiguée… mais ma montre ne veut rien entendre.

Je développe progressivement un sentiment de maîtrise, de connaissance de moi, mais également le sentiment diffus d’être surveillé en continu et, graduellement, le plaisir de la marche laisse la place au devoir de brûler des calories. La motivation s’estompe.

La marche représente un moment avec moi-même, propre à une flânerie mentale voire à la méditation. Si un souci de performance vient se superposer et si des motivations extrinsèques viennent prendre le relais, le piéton que je suis depuis des années est tenté d’abandonner !

Les motivations sociales

Le marché des montres connectées pèse plus de 20 milliards de dollars. Pas question de laisser les consommateurs abandonner ces nouveaux réflexes d’auto-contrôle. L’engagement peut être stimulé par un groupe d’appartenance.

L’application a repéré plusieurs personnes qui utilisent le même système. Tiens un petit air de Facebook…


Les données et les résultats sont en partie partagés. Nous découvrons qui sont les plus performants et celles et ceux qui progressent le plus rapidement.

Un relâchement se sait rapidement et nous nous félicitions entre nous de nos avancées.

Qui s’intéresse à ces données ?

Nous le répétons, le marché des montres connectées est soumis à de gros appétits. Fitbit a été racheté en novembre 2019 pour 2,1 milliards de dollars par Google, avec toutes les inquiétudes que cela peut faire planer sur la confidentialité des données. Facebook était d’ailleurs aussi sur les rangs pour racheter cette entreprise.

Si cela inquiète, c’est que ces montres collectent des informations sensibles sur notre dynamisme et notre état de santé. Les informations, que nous acceptons librement de communiquer à des entreprises et à leurs partenaires, sont une vraie richesse; plus encore que les sommes qu’il faut payer pour acheter ces biens jolis objets !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

À propos Mallys

Je m'intéresse de près aux nouvelles technologies et aux mutations digitales. Je défends l'idée que plusieurs futurs sont possibles et qu'il est urgent de remettre de l'humain dans la technologie. Blogueuse à mes heures perdues. « L'information est l'oxygène des temps modernes »

4 comments on “Mon coach est…une montre connectée

  1. Ping : Mon coach est…une montre connectée - Les Blogueuses

  2. C’est très bien ce type d’appareil pour prendre soin de soi, mais je ne suis pas sûr d’être très assidue avec une montre.

    J'aime

  3. Je suis d’accord avec toi: j’aime bien l’idée d’un coach et d’objectifs,mais après où vont nos informations?? Pour le moment j’en suis donc restée au bon vieux chronomètre et papier crayon dans le bullet journal :p

    J'aime

  4. moi j ai une montre ecg Withings car j ai des soucis de coeur et elle est vraiment top
    elle compte aussi mes pas et analyse mon sommeil
    c est un essentiel maintenant dans ma vie
    bises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :