Tech - Objets connectés

La 6G déjà évoquée pour 2030, mais pour quoi faire ?

Alors que la 5G n’est pas encore déployée dans de nombreux pays, dont la France, Samsung évoque déjà la 6G et ses possibilités décuplées. Quels usages pourraient bien alors être concernés ?

Pour rappel, l’accès à la 5G, c’est la promesse d’une connexion dopée, avec des débits en théorie jusqu’à 100 fois plus rapides que l’actuelle 4G et la possibilité de répondre à de nouveaux usages, comme le streaming vidéo en très haute définition ou encore l’utilisation massive d’objets connectés ou le développement de la voiture autonome.

Lors de conférence en ligne « VB Transform », des experts de chez Samsung ont quant à eux évoqué les bénéfices qu’apporterait la génération suivante de standard de téléphonie mobile. Même si les recherches concernant la 6G n’en sont qu’à leurs prémices, elles laissent entrevoir de nombreuses possibilités inédites.

Outre des débits forcément encore plus spectaculaires, la 6G pourrait surtout permettre des communications sans la moindre latence entre différents objets ou voitures connectés.

La 6G pourrait aussi ouvrir la voie à de nouveaux usages en matière de réalité augmentée, avec des lieux reproduits à l’identique de manière virtuelle. Plus fort encore, ses capacités pourraient permettre de faire apparaitre à distance de spectaculaires hologrammes, intelligents, capables de parler plusieurs langues, le tout nécessitant un débit pouvant atteindre le térabit par seconde !

La 6G pourrait, dans le scénario le plus optimiste, apparaitre dès 2028.

Source AFP RelaxNews

One thought on “La 6G déjà évoquée pour 2030, mais pour quoi faire ?

Laisser un commentaire