Tech - Objets connectés

La vente de Tik Tok se précise

Nouveau rebondissement dans l’affaire TikTok. L’offre de rachat de son activité américaine proposée par Microsoft a été rejetée par ByteDance, propriétaire de Tiktok. La maison-mère chinoise ByteDance aurait trouvé un accord avec Oracle.

Cette opération est présentée comme un « partenariat technologique ». Oracle serait notamment chargé d’héberger les données personnelles des utilisateurs américains. L’éditeur de logiciels rentrerait également au capital de la filiale américaine de TikTok.

Microsoft ne serait plus dans la course

Longtemps considéré comme favori, Microsoft a annoncé dimanche soir que ByteDance avait refusé son offre de rachat. Au profit donc d’Oracle. Reste cependant à savoir si ce compromis sera accepté par la Maison blanche, qui a longtemps assuré qu’elle ne donnerait son accord qu’à une vente. Ou si elle ordonnera une interdiction de TikTok aux Etats-Unis.

Dans un communiqué, Microsoft indique :

ByteDance nous a fait savoir aujourd’hui qu’ils ne vendraient pas les activités américaines de TikTok à Microsoft. Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok, tout en protégeant les intérêts de la sécurité nationale. Pour ce faire, nous aurions apporté des changements importants pour garantir que le service réponde aux normes les plus élevées en matière de sécurité, de respect de la vie privée, de sécurité en ligne et de lutte contre la désinformation, et nous avons clairement énoncé ces principes dans notre déclaration du mois d’août. Nous attendons avec impatience de voir comment le service évoluera dans ces domaines importants.

Veto chinois

Il y a encore quelques semaines, un tout autre scénario semblait écrit d’avance. Pour éviter une interdiction, ByteDance allait s’entendre avec Microsoft ou Oracle. L’opération devait se conclure pour un montant compris entre 20 et 30 milliards de dollars (entre 17 et 25 milliards d’euros). La donne a changé quand le gouvernement chinois a imposé, fin août, de nouvelles restrictions sur les exportations de technologies, en particulier sur les algorithmes de suggestion de contenus. Cela signifie qu’il dispose désormais d’un droit de veto sur la vente de TikTok. Un veto que Pékin est bien décidé à exercer.

Vente sans algorithme ?

Le compromis trouvé avec Oracle permet de contourner cette menace. Une autre solution existe aussi pour ByteDance: céder ses activités sans sa technologie. Autrement dit, l’acheteur mettrait la main sur la marque et sur les 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, mais pas sur l’algorithme. Un tel scénario répondrait davantage aux exigences de Washington. Mais il poserait d’énormes défis technologiques pour le repreneur, qui devrait bricoler au plus vite une alternative. Sans garantie de pouvoir répliquer la même formule gagnante.

0 comments on “La vente de Tik Tok se précise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :