[#Vivatech] Entretien avec Kevin Cardona « Notre métier construire la ville de demain »

A J-5 de Vivatech, ce vendredi 10 mai 2019, Kevin CARDONA, Chief Innovation Officer chez BNP Paribas Real Estate m’a présenté la vision et la stratégie du groupe. Il a développé une vision forte de l’innovation au sein de l’entreprise, avec des applications concrètes autour de la réalité mixte ou encore de l’IoT et les logements connectés, la smart city, etc. Une interview que je vais retranscrire ici pour vous faire découvrir les temps forts à découvrir prochainement au Vivatech !

Bonjour Kevin, pouvez-vous présenter ?

 

Kevin CARDONA : Je suis Chief Innovation Officer chez BNP Paribas Real Estate, qui est la filiale immobilière de BNP Paribas.  Je m’occupe de l’innovation pour l’ensemble des lignes de métiers. Ce qu’il faut savoir c’est qu’on est actif sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’immobilier. On est un très gros promoteur notamment de bureau en France. On construit des immeubles neufs. Je suis arrivé dans l’entreprise en 2015 pour particulièrement travailler sur un projet de réinventer Paris. C’est un appel à projet très innovant qui avait pour objectif de construire des nouveaux quartiers. Un de nos métiers est de construire la ville de demain. A savoir innovation d’immeuble, innovation d’usage, innovation autour de la mobilité, autour de la civic tech (usage inclusif). C’est l’un de nos grands métiers.

Autre grand métier, celui autour de la transaction. En terme de chiffres c’est un bail signé toutes les 15mn en Europe. On est leader en France et en Allemagne par exemple notamment en immobilier d’entreprise.

Troisième métier : le Property Management, le syndic dans le résidentiel. On opère près de 40 millions de mètres carré en Europe. Le Property Management est en fait la gestion des immeubles, l’équivalent du syndic de copro dans le résidentiel, mais ici c’est plutôt côté bureaux.

Dernier métier : Investment Management où on gère près de 30 milliards d’actifs sous gestion. Ce sont nos grands quatre métiers.

Comme vous pouvez le constater, nous sommes dans toutes les chaînes de valeur de construction de la ville : de la transaction, à la maintenance et à l’investissement. Moi, je m’occupe de l’innovation pour tous ces métiers au niveau de BNP Paribas Real Estate. On travaille beaucoup de technologies autour de la Smart City, de l’IoT et de l’IA (intelligence artificielle).

A propos du projet « Réinventer Paris » organisé par la Mairie de Paris et lancé en novembre 2014, BNP Paribas Real Estate a  remporté le projet « Ternes-Villiers », situé au cœur de la Porte Maillot (Paris XVII). Ternes-Villiers est un ensemble immobilier de 18 000 m² d’une grande mixité comprenant 11 000 m² de bureaux, 5 900 m² de logements et environ 1 000 m² de commerces et 3 000 m² d’espaces paysagers. Imaginé par Jacques Ferrier architectures, Chartier Dalix architectes et SLA, ce projet est développé par les équipes promotion de BNP Paribas Real Estate. Utilisant le bois massif pour sa construction, il offre une empreinte carbone vertueuse.

 

Pourquoi Vivatech ?

Pour la 4e année, Vivatech est de retour à Paris du 16 au 18 mai 2019. Il faut savoir que BNP Paribas est partenaire du salon depuis le début de Vivatech. Cette année, BNP Real Estate va faire un focus sur les Immersive Tech. Au programme une expérience inédite (visite immobilière holographique).

Kevin CARDONA :  Au Vivatech, cette année, on va faire un focus sur les Immersive Tech. On a beaucoup travaillé sur la VR autour de la transaction d’immeuble dont un immeuble de logement à Londres qu’on a modélisé. Et très vite, on s’est rendu compte que la réalité virtuelle seule était un peu limité. C’est pour cela qu’on a travaillé depuis deux ans avec une startup de Station F qui s’appelle Mimesys et qui a inventé le fait de pouvoir projeter des hologrammes en temps réel dans une maquette en 3D. On l’a fait avec eux autour de ce projet à Londres pouvoir réintégrer l’expert du consultant immobilier dans la visite et reproduire les codes d’une vraie visite qui n’existe pas encore et avec des clients qui peuvent être partout dans le monde. On a été les premiers  à faire ces réunions holographiques  à distance et cette année on a lancé une expérience un peu équivalent mais cette fois dans l’AR et avec Mimesis où on va faire de la coprésence à distance avec de l’immobilier mais en AR (réalité augmentée).  C’est ce qu’on a livré cette année, et c’est ce qu’on va montrer lors d’un Use case Vivatech aux côtés de Magic Leap.

 

Cas d’usage : Pouvez-vous nous présenter Dare ?

DARE (Digital Augmented Real Estate) est un outil de collaboration novateur. En proposant un format immersif grâce à la réalité mixte, il réinvente la façon de travailler en supprimant les « frontières physiques ». Et pour preuve,  cette innovation a déjà porté ses fruits en générant des ventes directes.

Concrètement, chaque participant de la réunion est représenté sous la forme d’hologrammes, « DARE » permet d’interagir et d’échanger comme si tous les utilisateurs se trouvaient autour d’une seule et même table, alors même qu’ils se situent à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. Oui ça peut paraître fou mais ce projet futuriste existe. Le plus bluffant c’est que chaque participant peut manipuler et modifier le projet commun, modélisé en projection 3D. Je demande à voir. Rendez-vous est donc donné au au Vivatech. Je vous ferais un petit retour.

(Mise à jour Vivatech)

L’expérience « DARE » a été développée en collaboration avec une start-up, Mimesys, jeune pousse franco-belge hébergée à Station F.  Elle travaille depuis plusieurs années sur une technologie de capture pour permettre à un utilisateur d’être modélisé en trois dimensions. En complément, l’utilisateur est muni de lunettes de réalité mixte.

 

Cette année, l’habitat innovant et connecté est à l’honneur. Votre vision du Smart Building  ?

Kevin CARDONA : La ville de demain doit être plus résiliente. Elle est une sorte de laboratoire urbain. Pour concevoir la ville de demain, il ne faut pas contraindre l’utilisateur et l’inclure dans le projet (solution agnostique, API ouvert à tous). Les technologies sont là pour aider. Focus sur l’IoT : le premier enjeu est l’IoT as intemporability (les objets se parlent entre eux). Il y a également un fort enjeu sociétal car il faut également créer un service pour les personnes âgées. On croit plus aux villes innovantes, des villes qui qui ont plus d’usage. Il faut « partir des utilisateurs pour construire un user centric ». L’immeuble de demain est capable d’anticiper sans être obsolète.

Imaginez un immeuble résidentiel proposant des logements communicants et connectés et dont certains services peuvent être contrôlés à distance via le smartphone… On n’est pas loin de Minority Report ! Entre révolution numérique et connectivité permanente, ce bâtiment existe et a livré par BNP Paribas Immobilier à Issy-Les-Moulineaux (92).

 

A propos de la vie privée et des données collectées ?

L’immeuble intelligent est conçu pour interagir avec son environnement et avec ses occupants. Mais c’est l’occupant qui choisit de connecter l’appartement. Équipés de nombreux capteurs, il est notamment doté d’un système de récupération des informations. Ces données permettent par exemple de proposer aux occupants une meilleure gestion des dépenses énergétique.

 

Pour terminer, quelques mots sur BNP Paribas et l’innovation.

Le Vivatech c’est aussi l’occasion de découvrir IRL des marques. Notez le ! Magic Leap qui s’exprime peu sera présent le vendredi 17 mai. L’occasion d’en savoir un peu plus sur la marque.

BNP n’est pas seulement une banque. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, le groupe investit beaucoup dans l’innovation. J’avais déjà pu le constater lors du VR Arles Festival en 2017 avec un focus sur la réalité virtuelle.

 

Et vous, seriez-vous prêts à piloter votre maison (lumière, confort, services, …) avec votre smartphone ou par la voix ? Nul doute que la mutation du monde de l’immobilier est en marche !

5 réponses sur « [#Vivatech] Entretien avec Kevin Cardona « Notre métier construire la ville de demain » »

  1. Les appartements connectés fleurissent un peu partout en France. Les résidents sont séduits par la promesse d’économies à la clé. Commande de l’éclairage, des volets roulants, aujourd’hui, commander les fonctions électriques de son logement d’un seul doigt devient possible. Mais on n’est pas à l’abri des hackers ! Merci pour ce tour d’horizon !

    J'aime

  2. De la voiture à la ville connectée, l’internet des objets représente un véritable potentiel à court terme. Un potentiel en pleine mutation, puisque aujourd’hui encore, 90% des données générées par cet internet des objets ne sont pas utilisés. L’un des domaines en plein essor est la maison connectée.
    Curieux de découvrir le projet DARE !! Une démo prévue au Vivatech ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

About Mallys

Je m'intéresse de près aux nouvelles technologies et aux mutations digitales. Je défends l'idée que plusieurs futurs sont possibles et qu'il est urgent de remettre de l'humain dans la technologie. "L'information est l'oxygène des temps modernes"