close up photo of smartphone
Tech - Objets connectés

Tempête médiatique pour Facebook – et un rappel pour la protection de nos données

L’actualité est chargée pour l’entreprise Facebook en ce début d’octobre 2021. Entre une ingénieure et ancienne employée lanceuse d’alerte qui révèle son vrai visage et une panne historique qui a secoué l’ensemble des produits de l’entreprise, on peut dire que Facebook commence la rentrée sur les chapeaux de roues.


C’est donc le moment de s’arrêter sur cette actualité mouvementée et d’en profiter pour faire une rapide piqûre de rappel en ce qui concerne la protection de nos données, dont le réseau social américain est gourmand. On parlera notamment confidentialité, VPN (en rappelant par exemple ce qu’est un VPN) et utilité des gestionnaires de mots de passe.


Facebook : des algorithmes qui jettent de l’huile sur le feu ?


Le dimanche 3 octobre 2021, France Haugen, ingénieure et ancienne employée chez Facebook a ainsi révélé qu’elle était à l’origine de la fuite de documents internes qui secoue le géant de la tech depuis quelques mois, derrière son pseudonyme Sean. France Haugen a travaillé pendant deux ans en tant que cheffe de produit dans un département de Facebook appelé Intégrité Civique, ou Civic Integrity en anglais. Ce département avait pour objectif de mieux comprendre l’influence de certains types de contenus sur les élections américaines, les risques que ceux-ci pouvaient entraîner, et bien sûr, de les éviter.


La lanceuse d’alerte a révélé des dizaines de milliers de pages de documents qui révèlent que Facebook a connaissance des effets négatifs de la plateforme sur ses utilisatrices et utilisateurs. Dans une enquête menée par le Wall Street Journal suite à la réception de ces documents, on apprend notamment que Facebook analyse depuis plusieurs années l’influence du partage de photos sur les ados, et surtout sur les jeunes filles.

Bien que l’entreprise ait connaissance de l’effet dévastateur que ces photos peuvent avoir sur la création d’un idéal féminin très loin de la réalité et souvent biaisé, elle refuse de partager ses résultats avec les juristes, chercheuses ou chercheurs qui en font la demande, et continue de nier l’influence de sa plateforme sur ces sujets.


Plus grave encore, les documents révélés par Frances Haugen montrent que Facebook a conscience de l’utilisation de sa plateforme par certains réseaux et cartels, mais que rien n’est fait pour changer les choses.


Ce n’est pas le premier poste de France Haugen dans la tech, puisqu’elle était auparavant employée de Yelp, Hinge et de Pinterest. Lors de son interview sur l’émission 60 minutes de CBS, elle a néanmoins affirmé que la culture du profit chez Facebook était bien pire que ce qu’elle avait pu voir auparavant. Selon elle,

« Facebook, encore et encore, choisit le profit plutôt que la sécurité ».


La directrice de la sécurité chez Facebook, Antigone Davis, a répondu aux questions du Sénat américain lors d’une audience le jeudi 30 septembre 2021. Elle a défendu ce géant américain en affirmant que les applications comme Instagram enrichissaient la vie des jeunes. Affaire à suivre…


Une panne mondiale qui secoue un mastodonte de la tech


Et comme si les révélations des Facebook Files par Frances Haugen et le Wall Street Journal n’étaient pas suffisantes pour Facebook, le média social a dû faire face à une panne historique le lundi 4 octobre 2021.


Cette panne a touché l’ensemble des services proposés par Facebook, dont les versions mobiles et bureau de son réseau social, la messagerie instantanée Messenger, ainsi que les applications Instagram et Whatsapp, soit des millions d’utilisateurs et d’utilisatrices dans le monde. Les différentes plateformes étaient inaccessibles pendant plusieurs heures.


Pour la plupart d’entre-nous, cette panne voulait dire qu’on ne pouvait pas contacter nos proches. Pour d’autres, cela voulait aussi dire qu’il était quasiment impossible d’accéder à leurs comptes sur d’autres sites internet connectés à leurs comptes Facebook. Et pour celles et ceux qui ont fait de la plateforme leur business, cela compliquait bien les choses. Les posts et les plaintes d’entrepreneuses et entrepreneurs dont les réseaux sociaux sont le gagne-pain se sont ainsi multipliés pendant la journée de lundi. Un certain nombre pourrait d’ailleurs penser à migrer vers d’autres réseaux comme Twitch ou Twitter.


Confidentialité et gestion de nos mots de passe : reprendre le contrôle


Cette actualité chargée ne manque pas de nous rappeler bien d’autres sujets en lien avec Facebook : ceux de notre confidentialité, de la protection de nos données et de la gestion de nos mots de passe. Ce que les événements de ces dernières nous rappellent, c’est que trop confier à une seule entité – qui de surcroît n’a que très peu d’intérêt à protéger nos données – ne peut que nous amener à faire face à un mur. Un constat qui conduit de nombreuses personnes à se demander comment encadrer Facebook.


Et en attendant de trouver la meilleure solution à cette épineuse question, nous pouvons tous agir pour notre propre confidentialité en prenant quelques mesures pour une meilleure santé digitale. Il est ainsi possible d’installer un VPN comme ExpressVPN sur l’ensemble de nos appareils électroniques. Ce logiciel facile à installer viendra protéger nos données des regards indiscrets de certains… Dont Facebook. Il est également conseillé de faire une détox digitale de temps en temps, notamment en consultant les autorisations données à nos applications sur nos téléphones portables. Afin d’éviter de se retrouver dans l’incapacité de se connecter à l’ensemble des sites que nous utilisons le plus souvent, l’installation d’un gestionnaire de mot de passe peut également s’avérer intéressante.

Article rédigé par Julie KHOUM rédactrice

2 thoughts on “Tempête médiatique pour Facebook – et un rappel pour la protection de nos données

  1. On nous force la main sur facebook en nous obligeant de plus en plus chaque année à des changements non voulus surtout; et si pas content, on nous fait comprendre, tu dégages en gros car obligée d’accepter

Laisser un commentaire