Evènements - Culture - Lyon

#JEP2018 Journées du Patrimoine à Lyon : à la découverte de lieux insolites

Un week end bien chargé ces 15 et 16 septembre 2018. Croyez le ou non, les files d’attente interminables devant l’Opéra de Lyon ou la foule ne m’ont pas découragé. Car la 35ème édition des Journées européennes du patrimoine est l’occasion unique de visiter des lieux inattendus, insolites et parfois méconnus du grand public. D’autant plus que le programme s’annonçait des plus alléchants.

Petit tour d’horizon des Journées du Patrimoine en photos. Une chose est sûre, c’est mieux que Google Maps, non ? Et au vu des chiffres, les visiteurs étaient nombreux.

Retrouver des monuments à l’abandon

Parmi les grandes nouveautés de cette édition, la mise en place de la mission « Patrimoine en péril », dirigée par Stéphane Bern et médiatisée à l’occasion d’un grand « Loto du patrimoine », dont les recettes permettront de financer la restauration de 18 sites historiques.

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, qui se sont déroulé à Lyon ces 15 et 16 septembre, voici les lieux qui ont ouvert exceptionnellement leurs portes pour le week-end. Impossible de tous les faire.

Dans les coulisses des archives

Les Archives de Lyon sont un ancien centre de tri postal entièrement réhabilité. Derrière la grande verrière se trouve plus de huit siècles de mémoire lyonnaise.

Les archives produites par l’administration municipale depuis le moyen âge sont précieusement conservées sur des kilomètres de rayonnage. Des archives de familles, d’entreprises, d’associations, de photographes viennent compléter ces sources de l’histoire de Lyon.

J’ai commencé par l’exposition « Confluence 15 ans déjà » visible actuellement aux archives municipales de Lyon.

L’exposition raconte l’évolution de la Confluence de 2003 à 2015. Ville leader en France des solution smart grids, Lyon a développé un quartier entier dédié à l’efficacité énergétique : le quartier Confluence. Ce dernier abrite la Lyon Smart Community, à la fois un démonstrateur smart grid à échelle réelle et la première brique d’un réseau électrique intelligent à l’échelle de la métropole.

Il y a quinze ans, plans et esquisses du nouveau quartier posaient les premiers jalons d’une grande ambition : dérouler le centre-ville de Lyon jusqu’à la pointe de la Presqu’île. Les espaces publics du quartier proposent une autre manière de vivre la ville. Je pense notamment à l’esplanade François Mitterand ou encore à la place nautique.

Le quartier de la Confluence offre par ailleurs une nouvelle ère de mobilité. Petit clin d’œil à Navly la navette électrique sans chauffeur.

l’expo retrace l’histoire des habitants de la cité Mignot.

A l’occasion de la journée du patrimoine, nous avons eu droit à une visite particulière : les archives, un endroit habituellement fermé au public.

L’Équipe des Archives a pour mission de collecter les documents produits par les agents municipaux dans tous les domaines de compétences de la ville, classer, inventorier et décrire les documents pour les rendre facilement accessibles, numériser des documents, valoriser les fonds d’archive.

La restauration des documents

Les documents sont stockés et archivés dans des cartons spéciaux pour éviter la dégradation des documents. On nous explique qu’il est impossible de tout numériser et que certains documents officiels avec signature doivent être conservés à vie en cas de litige. Je me demande si la blockain pouvait pallier ce problème. En effet, la blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).

La confluence de 2003 à 2016

Dans les coulisses de l’hôtel de ville de Lyon

Qui n’a jamais souhaité s’infiltrer dans un bâtiment d’exception ? L’hôtel de ville de Lyon a ouvert exclusivement ses portes pour une visite libre du bâtiment. Ce lieu m’est familier pour être venue plusieurs fois à l’occasion notamment des Quais du Polar et de la fête des Lumières.

j’apprécie l’architecture, la décoration, les armoiries, les peintures au plafond…

La prison de Montluc

A la journée du Patrimoine, on ne visite pas que des bâtiments ou des monuments mais également des lieux insolites comme la Prison de Montluc. Un lieu chargé en histoire et empreint d’émotions. Il ne faut pas oublier l’histoire : il convient de transmettre cet héritage historique à nos enfants.

Les premiers prisonniers sont arrivés à Montluc en 1947, la prison est alors exclusivement réservée aux hommes. Les premières détenues arrivent en 1958 et l’aile de la prison des femmes sera utilisée jusqu’en 2009. Désaffectée depuis, elle sert de lieu d’entraînement pour les équipes régionales d’intervention et de sécurité.

Prison de l’occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale, Montluc a été utilisée pour les détenus de droit commun. Les lieux ont depuis été transformés en mémorial.

L’hôtel de région Montrochet

Situé dans le quartier Confluence, l’hôtel de région propose une visite guidée pour découvrir l’intérieur du bâtiment, notamment la salle de l’assemblée.

On nous a expliqué les différentes missions confiées au conseil régional. A la fin de la journée, on sait comment fonctionne le conseil régional. (Je n’ai pas tout retenu). Il nous a été interdit de prendre des photos aux étages supérieurs.

Fin de la visite. A l’année prochaine pour la découverte de nouveaux lieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.