Je suis allé au #Vivatech : bilan et coups de cœur

Près de 2 semaines après la clôture de Vivatech, il est temps de tirer quelques enseignements de l’événement.

Vivatech : l’heure du bilan

La 4e édition de Vivatech s’est terminée. Cette année, la Tech for good était le fil rouge de l’édition 2019. Ce sommet vise à inciter les entreprises, notamment les géants du numérique, à agir pour le bien commun et non celui de quelques-uns.

Le Vivatech a fermé ses portes il y a moins de dix jours. J’ai mis plus de deux semaine à trier les informations trouvées sur place. Procrastination, l’épisode final de Game of Thrones…Entrons dans le vif du sujet.

Cet article fait suite à une série d’articles consacrés à Vivatech (Orange, Huawei, EDF, BNP Paribas Réal Estate, les temps forts). Cette année, je ne voulais pas faire un focus en général. Il y a tellement de choses à raconter ! Je voulais apporter ma pierre à l’édifice. L’heure est désormais au bilan.

Vous allez me dire, encore un article sur Vivatech ! Je l’aborde sous un angle différent. Cœur à ceux qui le liront jusqu’au bout.

Vivatech 2019 a fait la part belle aux sujets politiques, sociétaux ou encore sociaux. Ces derniers ont constitué la longue traine de l’événement.

Depuis quelques années, la Tech For Good est utilisée comme un concept marketing. Chacun y met du sien pour se donner bonne conscience et véhiculer une image positive : entreprises, sociétés, événements. Je demandais donc à voir au Vivatech. J’y étais et je n’étais pas déçue.

Au Vivatech : L’innovation à portée de main

Cette année, un espace Green Tech Park était entièrement dédiée aux technologies vertes avec des solutions en faveur du recyclage de l’eau et des déchets, de l’agriculture urbaine. Si cela paraissait un peu confus, la promesse était au rendez-vous et j’ai pu découvrir un écosystème vivant et plein de promesses.

Niveau organisation, j’étais plutôt ravie. L’événement gagne en qualité. Je salue l’effort des organisateurs. Mais le souci avec ce type de salon (victime de son succès), c’est la file d’attente interminable, le monde et la wifi capricieuse. (je n’ai pas pu tweeter comme bon me semblait, le comble !).

Cette année, Vivatech a vu grand en augmentant la superficie, on est passé à deux halls. Faute de temps, je n’ai pas pu assister aux conférences.

Des Guest Star au rendez-vous

Las Vegas a son CES, Lyon a le Blenwebmix, Cannes a son festival et Paris le Vivatech. Point de tapis rouge mais le gratin du milieu high-tech s’était donné rendez-vous.

Parmi eux, Jack Ma le PDG d’Alibaba, Ginni Rometty, Chairman, President & CEO d’IBM, Young Sohn, Corporate President & Chief Strategy Officer de Samsung, Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, Mickey Mikitani, Chairman & CEO Rakuten, Ken Hu, Deputy Chairman & Rotating CEO Huawei, Bernard Arnault, Chairman & CEO LVMH, Stéphane Richard, Chairman & CEO d’Orange.

Côté institutionnels, Emmanuel Macron, Justin Trudeau, premier ministre canadien, François Hollande et John Kerry, l’ancien secrétaire d’Etat de l’administration Obama, étaient également de passage.

Côté influenceurs, je nomme la Brigade du web et une partie de la communauté du Flashweet.

Africatech, Women in Tech

Plus que jamais, L’Afrique se positionne comme le prochain carrefour de l’innovation mondiale. Cette année 160 start-up africaines représentaient le continent à Vivatech.

Cette année Vivatech était tout aussi féminin qu’en 2018 avec 40% de femmes speakers.

Mes déceptions

L’open innovation (collaboration entre startups et grands groupes) a dès le départ été le fer de lance de Vivatech. Mais au sein du salon Vivatech il existe un trop grand déséquilibre de visibilité entre grands groupes et startups.

Il était en effet difficile de s’y retrouver tant la concentration de startups est importante sur les stands des grands groupes.

Cette nouvelle édition se voulait plus internationale et elle l’aura été avec une trentaine de pays mobilisés. Les régions françaises étaient également à l’honneur avec dix régions représentées.

Tour d’horizon des stands

Les plus lisibles : Huawei, Orange, Accor, SAP, KPMG, EDF, Sanofi, Google


Les plus fréquentés: La Poste, BNP, TF1, LVMH, Orange, L’Oréal, SCNF

Les plus attrayants: EDF, Orange


Les plus prometteurs : Afric@Tech, Qwant,

Vivatech 2019 un bon cru ?

Le pari de faire de Vivatech la vitrine d’une France qui serait le cœur de l’innovation européenne est déjà gagné. Vivatech est sans conteste un événement qui a su s’imposer comme un des grands salons internationaux de l’innovation.

Un bilan plutôt positif pour cette édition 2019. J’espère que la Tech For Good s’inscrira dans la durée du salon pour en devenir son ADN.

Je tiens à remercier particulièrement Orange, EDF, Microsoft, Emmanuelle LENEUF (Flashtweet), BNP Paribas pour l’invitation.

Voilà c’est tout pour moi, je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour la cinquième édition !

Retrouvez-moi sur News Republic c’est par ici.

Publié par

Mes sujets de prédilection : innovation, technologie, intelligence artificielle, smart city et objets connectés !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.