#Bandersnatch l’épisode interactif de Netflix : on zappe ou on mate ?

J’ai regardé Bandersnatch, l’épisode interactif de Netflix, à mi-chemin entre film et jeu vidéo. On zappe ou on mate ? Mon avis.

L’intrigue

9 juillet 1984. Le personnage principal, Stefan, a créé un jeu vidéo à partir d’un livre intitulé Bandersnatch : un roman d’aventure où il faut faire ses propres choix et dont le lecteur est le héros.

Pour information, Bendersnatch est une référence à la créature créée par Lewis Carrol dans « de l’autre côté du miroir » la suite d’Alice au Pays des Merveilles. De l’autre côté du miroir, Black Mirror, coïncidence ?

La sortie le 28 décembre 2018 sur Netflix de Bandersnatch, a fait couler beaucoup d’encre notamment grâce à la narration interactive. 13 fins différentes, de quoi déboussoler le spectateur. Voilà ce que j’en ai pensé.

Bandersnatch ne cesse de m’étonner au fur et à mesure que j’évolue dans le film. La série spéciale Black Mirror est un bon compromis entre thriller et jeu d’énigme.

Pour

On salue l’effort et la nouveauté

D’un point de vue fonctionnel, Bandersnatch peut être considéré comme une réussite. La série a ainsi nécessité de complètement revoir le process d’écriture et de production habituel.

On se pose sans cesse cette question :

Que serait-il arrivé si j’avais cliqué sur l’autre option ?

Car oui, l’histoire peut prendre une tournure différente. Mais l’interface est conçue de telle sorte que l’interaction reste fluide de bout en bout.

https://twitter.com/blot_margot/status/1079524346929000448?s=21

Un coup de génie

Toutes les cinq minutes, Netflix va donc vous offrir un choix scénaristique, du plus anodin au plus meutrier, mais tous ont une importance, directe ou indirecte. D’ailleurs, si vous ne faites pas l’effort de choisir, Netflix le fera pour vous. Suivant les choix que vous faites, il vous faudra parfois revenir en arrière, ce qui vous mènera peut-être à choisir entre deux propositions rigoureusement identiques.

Une experience à tester

Dans Bandersnatch, le spectateur sort de son rôle passif, il doit faire des choix (et vite) qui vont déterminer la suite des événements et faire ainsi pour faire avancer la narration.

L’interaction individuelle, une piste à explorer par Netflix

Faire interagir une salle entière de cinéma est, je pense, complexe. En effet, comment l’individualité peut interagir sur le groupe si l’expérience est commune avant d’être intime ?. Netflix l’a bien compris et nos télévisions semblent de meilleurs réceptacles. Et va sûrement continuer l’exploration du genre.

Episode révolutionnaire ou coup de communication, les critiques ont donné leur avis sur le nouvel épisode de la série dystopique Black Mirror

Contre

Le spectateur risque vite de se lasser

Si l’interactivité reste intuitive, elle peut vite devenir lassante. Les choix sont tellement nombreux, qu’on peut vite sortir de ses gonds et décider d’abandonner. On passe la majorité du film à essayer de changer des événements dans la vie du personnage. On s’y prend vite au jeu et on espère enfin prendre la « bonne » décision. Tel un démiurge, on rentre dans la narration, en espérant pouvoir la modifier.

C’est frustrant

https://twitter.com/arnaudleroux/status/1079422145577529344?s=21

On tourne en boucle

Nous sommes déjà amenés à prendre des milliers de décisions, aussi petites soient-elles au quotidien, il peut vite devenir fatiguant de devoir en faire lors du moment de détente qu’est devenu un binge-watching Netflix. Si on influe sur certains aspects, certains événements, les fins sont plutôt malsaines.

Un non événement

Bandersnatch peut être perçue comme un non-événement pour une partie de l’audience. À une époque où le jeu vidéo, au travers de RPG pointus, se fait un malin plaisir à questionner notre moral, la portée de cet épisode à rallonge de Black Mirror peut paraître limitée.

Les amateurs de jeux vidéo n’auront pas manqué de faire savoir, lors de la mise en ligne de Bardersnatch, que le média avait déjà bien de l’avance sur le terrain de la narration interactive.

Courses aux abonnés et collecte de données

Rien ne semble arrêter Netflix dans sa course effrénée aux abonnés et nouveaux contenus. Tout en donnant à ses consommateurs l’illusion d’un contrôle, la plateforme recueille de plus en plus d’informations les concernant.

Conclusion : peu importe tes choix

Que le résultat final soit apprécié ou pas, on ne peut que saluer cette première tentative d’adaptation de Black Mirror dans un format interactif.

Retrouvez moi sur mes autres réseaux sociaux.

23 commentaires sur “#Bandersnatch l’épisode interactif de Netflix : on zappe ou on mate ?

  1. Merci Mallys pour cette chronique détaillée. Je suis fan des « livres dont vous êtes le héros » dans mon jeune temps où l’ordinateur n’était que dans des labos inaccessibles. Etant également Netflix addict, j’ai tenté l’expérience Bendersnatch.

    J'aime

  2. Pour ma part c’est plutôt contre. Il faut arrêter de crier au génie car on n’a pas tant de choix que ça!! J’ai fait à peu près toutes les fins! Soit il… soit il va en… je ne vais pas spoiler mais cette série m’a rendu dingue !!

    J'aime

  3. Je dois avouer que j’ai été un peu déçu par l’épisode Bendersnatch. Entre les choix obligatoires et ceux inutiles, si le concept est ouf, il est un peu complexe à appréhender. Et pour moi, seule la fin où le mec meurt chez la psy a un message. Un peu dommage.

    J'aime

  4. De mon côté je peux vous dire combien il a été ennuyant à regarder… Vraiment ma plus grosse déception sur Netflix depuis bien longtemps. Enfin, après chacun son avis.

    J'aime

  5. Je n’ai pas encore testé ma patience et mes choix lors de ce fameux épisode Bendersnatch… mais tu as piqué ma curiosité!

    J'aime

  6. Coucou,
    Oh j’adore l’idée de l’épisode interactif et j’aime bien Black Mirror en général ! J’ai peur que ce soit un peu frustrant ou lassant à la longue mais sur un épisode c’est une idée géniale et hyper originale je trouve 🙂
    Des bisous !

    J'aime

  7. Mon avis est plutôt mitigé. Je ne sais pas si j’ accroché. J’aurais surement dû creuser les possibilités, les fins alternatives, mais la première expérience fut suffisante. J’ai trouvé l’expérience immersive. Une expérience à tester.

    J'aime

  8. bonjour, comment vas tu? c’est assez séducteur de par sa nouveauté et son concept. après je vois qu’il faut avoir du temps… chose que je n’ai pas vraiment. je note malgré tout l’idée et reste à voir. passe un bon mardi et à bientôt!

    J'aime

  9. Hello 🙂 Je ne connaissais pas du tout ce concept mais ça me semble intéressant à essayer. Après, je n’ai pas Netflix (j’ai un débit internet tellement pourri que je ne peux même pas regarder des vidéos sur Youtube en wifi…)

    J'aime

  10. Oh mais j’ai tellement envie de le voir (enfin…le créer???). Faut juste que je me pose pour le faire et comme je regarde Netflix dans les transports ou pendant que je mange rapidement eh bien je n’ai pas encore eu l’occasion!!
    Ta critique est si détaillée, j’ai pris énormément de plaisir à la lire!
    Merci pour ce super article,
    Maria

    Aimé par 1 personne

  11. Il faut le visionner d’une télé. Je n’ai pas réussi sur l’appli via smartphone. Et après il faut juste à suivre les instructions, on clique gauche ou droite avec la télécommande. Merci pour ton commentaire.

    J'aime

  12. Coucou
    Moi je l’ai fait deux fois avec mon copain et des amis. La première fois on est resté devant 2h30 et la fois d’après, on a utilisé le schéma que tu montres plus haut pour découvrir toutes les fins 🙂
    En tout cas, on a adoré, même si c’est assez long 🙂

    J'aime

  13. J’ai entendu parler de ce concept qui m’a directement intéressé mais je me demande si je peux tenter l’expérience sans jamais avoir vu la série ? (Peut être que oui hein j’ai pas assez creusé le sujet je dois l’avouer, mais vraiment je trouve le principe génial même si j’aime bien aussi qu’on « m’impose » une histoire pour,parfois, plus de surprises…)

    J'aime

  14. on se demande s’il y a une vraie dynamique de mission ou d’enjeux. A-t-on une mission  ? Est-ce de finir de programmer le jeu avec succès ? Ici, l’épisode remet en question l’idée même de libre arbitre pour le joueur. J’ai bien aimé.

    J'aime

  15. L’épisode spécial de Black Mirror livre un exercice intéressant sur le point de vue du format et de l’expérience « spectateur ». Si certains n’y voient pas trop d’intérêt, le leader de la SVOD aura au moins tenté l’expérience. J’ai lu qu’il était poursuivi en justice par le créateur du livre dont vous êtes le héros. A suivre

    J'aime

  16. Machine learning et intelligence artificielle : Sélectionner, prolonger, itérer, recommencer. le spectateur de Bandersnatch adopte le comportement d’une IA en plein apprentissage.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.